James G. Cameron

ADMIS AU BARREAU de l’Ontario en 1991 et au barreau du Québec en 1986

1984 B.C.L., Université McGill

1983 D.E.S.U., Université d’Aix-Marseille

1982 LL.B., Université McGill

1978 B.A., Université Queen

ACTIVITÉS ET ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES

  • Barreau du Haut-Canada (BHC)
  • Barreau du Québec
  • Advocates’ Society
  • Association canadienne des avocats du mouvement syndical (ACAMS)
  • Association du Barreau du Comté de Carleton (ABCC)
  • Association des juristes d’expression française de l’Ontario (AJEFO)

Depuis plus de vingt ans, James Cameron prodigue des conseils éclairés, élabore des stratégies de négociation gagnantes et représente efficacement des clients dans des affaires liées aux relations de travail, au droit de l’emploi, au règlement de prestations d’invalidité de longue durée et aux droits de la personne.

James représente des syndicats fédéraux et provinciaux dans une variété de dossiers portant notamment sur l’équité salariale, les régimes de retraite, la classification, l’interprétation des contrats, les mesures disciplinaires, mais aussi dans des causes liées à la Charte des droits de la personne, par exemple la liberté d’expression et la liberté d’association. Il a plaidé devant la Cour suprême du Canada et plaide régulièrement devant les cours fédérales, les cours de l’Ontario et du Québec, les commissions du travail et les conseils d’arbitrage, et ce, dans les deux langues officielles.

Il a conseillé de nombreux clients dans des affaires touchant aux droits de la personne, par exemple l’obligation de prendre des mesures d’adaptation en cas d’incapacité physique et mentale. Il a plaidé devant le Tribunal canadien des droits de la personne et le Tribunal des droits de la personne de l’Ontario. Il a souvent comparu devant des cours fédérales relativement à la révision judiciaire de décisions de tribunaux.

Il a conseillé des milliers de clients au sujet de leur contrat de travail et de leurs indemnités de départ. Il a entamé des poursuites et défendu plusieurs clients contre des allégations de harcèlement. Il a gagné des causes relatives à des prestations d’invalidité de longue durée ou obtenu des règlements en faveur de ses clients dans des cas où les compagnies d’assurance avaient interrompu les prestations.

James est souvent appelé à prendre la parole lors de congrès sur les relations de travail, le droit du travail, la loi sur l’emploi, les questions relatives à l’invalidité de longue durée et les droits de la personne. Il a pris la parole lors de conférences organisées par Lancaster House, par l’Association canadienne pour une étude pratique de la loi dans le système éducatif, l’Association canadienne des avocats du mouvement syndical, de même qu’à la conférence Six-Minute Employment Lawyer, ainsi que devant divers groupes de soutien s’adressant à des personnes aux prises avec des incapacités physiques et mentales.  

James est actif dans le mouvement scout depuis plusieurs années et perfectionne ses capacités de triathlonien.